REHABILITATION D'UNE GRANGE

Formées d'une étrange juxtaposition de styles, d'époques et de propriétaires, les longues granges qui peuplent nos massifs affichent souvent des façades éclectiques, reflétant l'histoire du lieu, des familles et des aménagements successifs. A notre tour, nous sommes chargés d'investir la dernière tranche d'une de ces fermes.

Et cette dernière tranche, en l'occurence, n'est pas la plus avantagée, et l'on comprend pourquoi elle n'a pas attiré plus tôt l'intérêt de ses propriétaires.

 

Située tout au nord du bâtiment, elle ne reçoit la lumière du jour qu'au petit matin et en fin d'après-midi. L'eneju est simple : réussir à faire rentrer le soleil généreusement dans les futurs volumes qui se dessinent dans cette grange inhabitée, tout en ouvrant largement sur les vues privilégiées sur la montagne.

 

Après de multiples recherches, la solution proposée est radicale : entamer la large toiture et la remplacer par une verrière qui laissera entrer le soleil tout au long du jour.

Située tout au nord du bâtiment, elle ne reçoit la lumière du jour qu'au petit matin et en fin d'après-midi [...] La solution proposée est radicale : entamer la large toiture et la remplacer par une verrière qui laissera entrer le soleil tout au long du jour.

Cette nouvelle fente dans le toit sera appréciée à double titre : non seulement elle laisse rentrer le soleil dans tout le séjour en double hauteur, mais elle offre en plus aux nouveaux habitants un cadeau inattendu : l'aménagement d'une terrasse dans le toit, idéalement située face à la vue, et à l'abri des regards indiscrets.

 

Ainsi, l'équilibre est trouvé, en offrant une solution inédite à ce mode de cohabitation familiale traditionnelle.

 

 

chambéry architecte ouvrar rénovation